• Titane versus tungstène...lequel choisir?

    Titane versus tungstène...lequel choisir?

    Il n’est pas toujours évident de discerner les grandes différences entre deux matériaux relativement nouveaux dans le monde de la bijouterie, soit le Titane et le Tungstène. Les bijoux faits de ces métaux sont de plus en plus populaires puisque beaucoup plus abordables que l’or, on dit même que c’est la tendance du futur!
     
    Voyons en grandes lignes les différences afin de mieux vous guider lors de l’achat d’un bijou fabriqué d’un de ces matériaux.
     
    Le carbure de Tungstène, obtenu à partir du mélange de carbone et de Tungstène, est 90 % plus lourd que l’acier inoxydable. Il est 10 fois plus dur que l’or 18k, 7 fois plus dur que l’acier, et 4 fois plus que le titane. Son nom est tiré du suédois Tung (lourd) et Sten (pierre). Il est un métal qui est pratiquement impossible à rayer, a une résistance comparable à celle d’un diamant, et la brillance d’un miroir. Une fois poli, le bijou brille comme une pierre précieuse.
     
    Ce métal convient à divers alliages servant à la confection d'outils devant résister à l'usure comme les scies, les forets, la fraise (outil) ou l'outil de tour. Il offre une meilleure résistance à l'usure et à la chaleur que les aciers rapides dits ARS (ou HSS en anglais) qui sont aussi très employés en usinage. Il est aussi utilisé pour faire des balles de munitions et parfois des billes de stylo. Il est principalement utilisé dans les outils coupants sous sa forme frittée à l'aide de cobalt, qui lui donne la ductilité nécessaire.On peut le retrouver dans certains articles de sport de haut de gamme pour sa résistance et sa rigidité, comme les pointes des bâtons de marche et de ski, des crampons de chaussures ou de pneus de vélo...Il est parfois utilisé dans le domaine militaire en tant que munition perce-blindage au lieu de l'uranium appauvri, précédemment utilisé.

     

     

    Il est enfin utilisé en bijouterie et joaillerie, en tant que matériau pour faire des bagues et alliances, des montres et des bracelets (essentiellement pour hommes). Ce métal est de plus en plus recherché dans le monde de la bijouterie, car la richesse de sa couleur et de son poids, combiné à sa force et sa résistance, fait en sorte que l’or ne peut que s’incliner devant lui. Par contre, ce métal très dur ne s’ajuste pas. Aucun ajustement de grandeur possible. La personne doit donc garder la même dimension de doigt ou changer de jonc. Ce métal ne se grave pas non plus. En fait, on verra à peine une légère grafigne lors de la gravure, ce qui ne donne pas un résultat à la hauteur des attentes. La gravure dans les joncs neufs est faite lors de la coulée, avant que le métal ne devienne si dur. Et, il faut bien l’admettre, la noblesse de l’or gardera sa place….

     
    Le titane, quant à lui, est un matériel plus ductile que le tungstène. Il est beaucoup plus léger (43% plus léger que l’acier, qui lui, est déjà plus léger que le tungstène).

    Ce métal sert à plusieurs utilisations commerciales, telles dans le domaine spatial, l’industrie militaire (sous-marins nucléaires), les prothèses, les cadres de bicyclettes haut de gamme, les avions…6 % à 9 % de la masse des avions est constitué de titane.
     
    Les bijoux en titane sont pour la plupart des joncs, mais depuis quelque temps on retrouve certains autres bijoux comme des boucles d’oreilles et des boutons de manchette. Ils sont très tendance, recherchés, et donc de plus en plus populaires auprès des jeunes mariés qui veulent être branchés tout en ayant un jonc de mariage qui saura traverser le temps.
     
    Il est plus sûr que le tungstène pour les personnes allergiques à certains métaux, puisque sans cobalt ni nickel dans les mélanges d’alliages.
     
    Il a une possibilité de le colorer aussi, par anodisation. Ce procédé est surtout utilisé en bijouterie artisanale. Il est beaucoup moins dispendieux aussi, ce qui en fait un élément de choix pour les personnes à budget restreint. La raison principale est la différence d’équipements requis à sa fabrication et le contrôle d’environnement pour la production. Le tungstène fond à 3422°C tandis que le titane à 1668°C.
     
    Ce métal, contrairement au tungstène, peut être gravé, ou redimensionné. Bien qu’il soit très dur, sa malléabilité le permet. Voilà donc un choix économique, pratique, durable, et sans danger pour les allergies au métal blanc!