Étapes de fabrication du bijou

La fabrication d'un bijou demande plusieurs étapes, souvent méconnues jusqu'à une visite des ateliers de fabrication. Découvrez ici brièvement chacune des étapes requises, de l'ébauche d'un croquis jusqu'à l'envoi du bijou au client.

Le croquis

Lors de la demande d'un client pour un bijou spécifique, s'il n'existe pas déjà au départ, un croquis doit être réalisé, avec ses caractéristiques complètes. Ce croquis peut être dessiné par le client, ou simplement par nos experts pour la réalisation du projet. On peut aussi partir d'un ou de plusieurs bijoux existants pour n'en créer qu'un seul correspondant aux désirs du client. En fait, ce qui est important, c'est de bien comprendre les spécifications du client, afin de s'assurer de sa satisfaction.

Le prototype

Un prototype conforme au dessin est alors conçu par un artiste. Il est normalement un peu plus gros que le résultat final, puisqu'environ 5% de sa taille sera perdue lors de la finition du bijou. Un moule de caoutchouc est ensuite réalisé afin de pouvoir garder l'empreinte de ce prototype. Ce moule est découpé de façon à ce qu'il puisse s'ouvrir facilement pour démouler l'article. Ce moule servira donc dans les cas où plusieurs items du même modèle devront être coulés. Dans le cas où un seul bijou à vie ne sera fabriqué, il n'y a pas de fabrication de moule, juste un prototype fait de cire.

Réplique de cire

On injecte de la cire liquide à l'intérieur du moule de caoutchouc qu'on laisse refroidir et durcir quelques minutes. On peut ensuite démouler cette cire qui sera la réplique parfaite du bijou (sans ses pierres).

Le cylindre

Une fois plusieurs répliques de cire prêtes, on les colle sur une tige de cire durcie, à l'aide de cire chaude. Elles sont installées en forme d'arbre, sans se toucher les unes aux autres. L'arbre est alors disposé dans un cylindre métallique et on verse du plâtre résistant à la chaleur dans ce cylindre afin d'enrober le tout.

La fonte de la cire

On place ensuite ce cylindre dans un four à haute température, pour permettre l'élimination de la cire et ne garder que l'empreinte négative des bijoux dans le plâtre.

Mélanges d'or et alliages

On détermine ensuite les mélanges requis d'or et de différents métaux (alliages) afin d'obtenir la composition du métal choisi. Le choix des alliages déterminera la couleur de l'or, et sa quantité, la pureté de celui-ci. ( 75 % d'or pour du 18k,  58,3 % pour du 14k,  et 41,7 % pour du 10k. )

Fonte de l'or

Ce mélange est ensuite chauffé à près de 1000 degrés, et injecté à l'intérieur du cylindre de plâtre. Le métal liquide va donc combler les empruntes négatives des bijoux.

Démoulage

Après avoir refroidi, le moule de plâtre est alors détruit, ne laissant que l'arbre de bijoux en or. À cette étape, l'or n'est pas très beau, il n'est pas brillant et comporte plusieurs défauts que les étapes suivantes corrigeront. Les différents bijoux sont coupés de l'arbre et remis un à un au bijoutier.

Finalisation de la monture

Le bijoutier va ensuite travailler le bijou afin de lui donner son aspect définitif. On assemble les différentes parties du bijou (souvent de différentes couleurs), l'or est nettoyé, poli, et les défauts de coulage sont corrigés. La monture est donc finalisée.

Sertissage

Si le bijou comporte des diamants, ou des pierres, il doit être remis à un sertisseur qui procédera à l'installation de celles-ci. Il peut les fixer de différentes façons, soit sur griffes, en pavé, invisible, ou autre. Cette opération délicate demande beaucoup de patience et de minutie.

La finition

La finition consiste à donner son éclat final au bijou, et s'assurer qu'il répond aux normes de qualité demandées. On doit poinçonner le bijou, c'est-à-dire l'inscription du carat et de la marque de commerce (légalement obligatoires). Le bijou est ensuite poli et nettoyé dans un bain aux ultrasons, pour finalement être inspecté à la loupe afin de s'assurer du bon travail.

Et voilà, le bijou est maintenant prêt à être porté. Toutes ces étapes ne se réalisent pas en une seule journée. Souvent quelques semaines sont demandées afin de faire le travail requis.

Il est conseillé de faire vérifier au moins une fois par année le bijou, pour s'assurer qu'aucune pièce n'a été brisée, ou n'a besoin d'être refaite ou épaissie, l'or s'usant avec le temps. Un bon polissage du bijou lui redonnera son éclat original et permettra au bijoutier d'en vérifier toutes les composantes.